Au lendemain de la COP26 qui s’est tenue à Glasgow en octobre 2021 et dans le contexte de la crise climatique planétaire, l’écologie occupe une place non négligeable dans le débat politique français. Alors que dans notre pays, l’énergie provient à plus de 70% du nucléaire, de plus en plus de consommateurs souhaitent se tourner vers des contrats affichant un engagement écologique. Pour répondre à cette demande, les fournisseurs d’énergie ont développé de nouvelles offres censées privilégier l’électricité verte. Il s’agit de fournir de l’électricité à partir de sources renouvelables (éoliennes, solaires, hydrauliques, etc.). Que recouvrent réellement de telles offres ? La souscription à ces contrats entraîne-t-elle réellement un engagement écologique ?

OMNEGY vous aide à y voir plus clair.

L’électricité verte : c’est quoi ?

L’électricité verte, invisible du réseau

Tout d’abord, il faut savoir que vous n’avez pas la possibilité de contrôler l’origine de l’électricité qui arrive jusqu’à votre compteur depuis le réseau public de distribution. En effet, il n’est pas possible de faire de distinction sur le réseau entre l’électricité issue de sources renouvelables et celles issues de sources traditionnelles (des centrales nucléaires par exemple).

Quelle que soit l’origine de l’électricité, elle se retrouve au même endroit, sur le réseau où elle ne forme plus qu’une seule source d’énergie qui alimente l’ensemble du territoire.

Si vous souhaitez absolument consommer une électricité qui provienne d’installations de production d’énergie renouvelable, il faudra envisager de devenir vous-même producteur en installant des panneaux photovoltaïques sur votre terrain par exemple, pour être en autoconsommation. Mais nous parlerons ici uniquement de l’électricité verte fournie par le réseau public de distribution et non d’autoconsommation.

Le raccordement au réseau électrique suppose donc d’accepter de ne pas savoir d’où vient l’électricité que vous utilisez réellement. Mais il est possible d’encourager les installations de production d’énergie renouvelable en souscrivant à un contrat d’électricité verte.

L’organisation complexe du marché de l’électricité verte

Vous l’avez compris, en souscrivant à une offre d’électricité verte, vous ne consommerez pas nécessairement une électricité provenant du parc éolien ou solaire. Mais votre fournisseur s’engage à ce que soit injecté sur le réseau européen une quantité d’électricité verte égale à celle que vous consommez réellement. Il s’agit donc d’un système qui fonctionne par équivalence.

Afin de pouvoir justifier de cette opération, les fournisseurs achètent des Garanties d’Origine (GO) auprès de producteurs d’énergie renouvelable. Ces producteurs d’énergie verte peuvent, à proportion de leur production, vendre aux fournisseurs des certificats qui attesteront de l’injection sur le réseau d’une certaine quantité d’électricité.

Il revient à la société EEX d’organiser la délivrance, les échanges et l’utilisation de ces certificats, afin de permettre leur traçabilité en Europe.

Ce mécanisme de certification européen par les Garanties d’Origine a fait l’objet de nombreuses critiques. Ses détracteurs considèrent qu’il permettrait à certains fournisseurs de faire du greenwashing en commercialisant des offres vertes qui n’en sont pas vraiment. Ces fournisseurs s’approvisionneraient pour alimenter leurs clients, auprès d’installations polluantes telles que des centrales à gaz ou à charbon, d’une part et d’autre part, achèteraient des garanties d’origine à un producteur situé à l’autre bout de l’Europe, ceci afin de pouvoir commercialiser une offre dite verte.

Ce mode de fonctionnement n’encourage pas réellement la fabrication de nouvelles installations d’énergie renouvelable en France. Cela est d’autant plus critiquable que financièrement, le coût d’achat des garanties d’origine est évidemment répercuté sur le client final, augmentant de ce fait le montant de sa facture d’électricité.

Le nouveau label crée par l’ADEME : VertVolt

VertVolt, pour améliorer la transparence du marché

C’est dans ce contexte que l’Agence de la transition écologique (ADEME) a créé fin octobre 2021 un nouveau label plus strict, appelé VertVolt. Ce label a pour fonction de donner plus de transparence aux consommateurs concernant les offres d’électricité verte commercialisées sur le marché.

Ce nouveau label se décompose en deux niveaux différents :

  • Le niveau 1 consiste pour le fournisseur à acheter à des producteurs d’énergies renouvelables situés en France, une quantité d’électricité équivalente à celle réellement consommée par son client qui a souscrit une offre d’électricité verte. Ce niveau de certification ressemble à celui des Garanties d’Origine mais les producteurs d’énergie renouvelable sont situés en France et non plus en Europe.
  • Le niveau 2 correspond à un seuil d’engagement fort du fournisseur qui remplit la condition du niveau 1 et, en plus, l’énergie renouvelable concernée provient à au moins 25% d’installations créées par « des collectivités territoriales avec une gouvernance partagée ou par d’autres acteurs mais sans soutien public ».

L’obtention de ce label suppose également que le fournisseur puisse apporter plusieurs précisions à l’ADEME telles que la région de production concernée par les énergies renouvelables auxquelles il fait appel, le nombre de ses clients qui ont souscrit à une offre labellisée, etc.

Pour les consommateurs, cette nouvelle certification permet d’y voir plus clair dans le marché de l’électricité verte puisque le niveau d’exigence de l’ADEME permet d’avoir la garantie que les fournisseurs labellisés participent réellement au fonctionnement des installations françaises de production d’énergie renouvelable.

Souscrire à une offre d’électricité verte

Les bons réflexes à adopter

Si vous avez à cœur de choisir une offre d’électricité verte, afin de faire un geste en faveur de la transition énergétique, vous devez prendre quelques précautions avant de signer votre contrat.

Vous devez vérifier dans quelles conditions votre fournisseur participe au marché des énergies renouvelables. Pour cela, consultez les conditions générales de vente et regardez les certificats dont il dispose. Le label VertVolt décerné par l’ADEME est évidemment un gage de sérieux quant aux engagements de votre fournisseur.

Vous pouvez regarder également le lieu de production des énergies renouvelables vers lesquelles votre fournisseur va se tourner.

Enfin, pensez à lire scrupuleusement la fiche tarifaire liée au contrat pour avoir conscience du prix que vous vous engagez à régler pour une électricité verte. Les fournisseurs proposent en général des prix du kWh bloqués pendant une ou plusieurs années.

OMNEGY à vos côtés

OMNEGY est titulaire d’un compte sur le registre des garanties d’origine, cela nous permet de faire la même opération qu’un fournisseur d’énergie (acheter des garanties et les annuler pour le compte du client) tout en étant plus précis dans la traçabilité : on trouve la technologie et la localisation adaptées à vos besoins et on peut produire le certificat d’utilisation (preuve opposable que votre approvisionnement est vert).

Si vous avez du mal à vous y retrouver dans le marché foisonnant de l’électricité verte, OMNEGY vous accompagne pour trouver les garanties d’origine ou l’offre bundlée (électricité + garanties d’origine) qui sera la plus adaptée à vos engagements environnementaux, tout en respectant votre budget.

Contactez-nous !