L’enchère du 25 juin 2020 a abouti à des prix de capacité pour 2021 à hauteur de plus de 47 000 €/MW alors que depuis 18 mois la capacité s’échangeait autour de 20 000 €/MW.

Source : Epex Spot

Pourquoi une telle augmentation lors de l’enchère du 25 juin 2020 ?

La raison est une disponibilité moindre du nucléaire sur l’hiver et l’année à venir du fait des prolongations et reports d’arrêts de tranche pour maintenance du fait du coronavirus.

En effet les experts indiquent que la courbe de demande est similaire aux enchères précédentes, alors que la courbe d’offre a été amputée des capacités liées à ces prolongations et reports.

Quel impact pour les consommateurs ?

La plupart des contrats de fourniture d’électricité indexent le prix de la capacité sur les résultats des enchères de manière annuelle. Sachant que le dernier résultat est celui qui fait foi, l’impact sera direct sur les factures des consommateurs à partir de 2021.

On estime la hausse à environ +5€/MWh soit +5% sur le budget électricité

Quelles conséquences sur mon nouveau contrat ?

L’augmentation du prix de la capacité rend d’autant plus intéressant des contrats avec une part d’ARENH (électricité nucléaire vendue hors marché à 42 €/MWh par EDF à ses concurrents). En effet l’ARENH contient déjà la capacité associée aux volumes. Donc hors capacité le prix de l’électron ARENH vient de passer de 39,8 €/MWh à 36,6 €/MWh.

Mais il faut accepter que le prix signé puisse évoluer selon les écrêtements des demandes ARENH en fin d’année. Le calcul est néanmoins souvent gagnant.

Par ailleurs une telle hausse soudaine des prix de la capacité incite à penser qu’elle pourrait continuer d’augmenter sur les prochaines enchères. Il convient d’étudier avec intérêt la possibilité de fixer ces prix avec votre fournisseur dans votre nouveau contrat.